4/7/17 EURASIAMERICA J27

La journée d’hier fut assez désagréable. Tout d’abord, au petit matin, le soleil était de face et rasant. J’avais peur de me faire renverser par une voiture. Je me suis arrêté au bout de 2 km pour prendre mon petit-déjeuner. La fatigue faisant son effet, j’avais du mal à pédaler. A mi-parcours, nous avons quitté celui de la RAAM et nos nos sommes retrouvés sur une portion de 7 km avec des cailloux et sans goudron. J’ai été obligé de pédaler tout doucement pour préserver les pneus voire de marcher pendant de longues parties. Quand nous avons rejoint la route, après une dizaine de km, elle s’est transformée en autoroute. Nous avons donc du faire un transfert de 3 km. J’en ai pris un sacré coup au moral.en plus nous avons traversé de nombreuses villes. Il faut s’arrêter au feu rouge, redémarrer, relancer, s’arrêter, redémarrer, relancer encore et encore… Il fait toujours très chaud. Le corps fatigue, et en plus, la nuit précédente fut très mauvaise sur mon matelas crevé. Il faut tenir et garder le bon cap.

3 réflexions au sujet de « 4/7/17 EURASIAMERICA J27 »

  1. Allez mon gars, tu es prêt du but américain!!! Le barbu est toujours derrière ou avec toi, allez mon gars, allez!!!
    David te passe un bonjour appuyé ainsi que Enzo, Eric (l’homme qui n’a pas peur de mourir sur un tandem), Romain et j’en pase et des meilleurs…Tu n’es pas seul…Avec mes béquilles et mon idée d’organiser une course dans la côte de chez moi, je suis un rigolo!!! T’es trop fort!!!
    Bravo aussi à Xavier qui doit aussi, à sa manière, en baver, alors courage à vous deux, c’est vous les supers héros!!!!!!!!!Denis.

  2. Cher Patrick, moi cela ne me fait pas du tout rêver mais ton aventure me passionne énormément , je sais que tu vas la bientôt la terminer, courage ! car tu es bien ancré sur terre, tu es un homme, un vrai …

  3. Patrick,
    C’est énorme, je t’envie beaucoup de vivre une telle aventure.
    Je n’ai aucun doute sur ta capacité à aller jusqu’au bout de ce défi.
    Je suis en reunion avec tous nos concessionnaires à Provins et tous sont en train de regarder le parcours: tu es à l’unanimité un extraterrestre !

    À très bientôt.
    Des bises de Nathalie et des enfants
    Jean marc Havet

Les commentaires sont fermés.