10/7/17 EURASIAMERICA J33

Hier soir:
Bon ben voilà : fin de l’aventure pour moi et de la deuxième partie pour Patrick. Le voyage en avion s’est bien passé (escale à Reykjavik – Islande). Je l’ai quitté devant la Gare de Lyon où il a pris son train pour rejoindre St-Maurice-de-Gourdan, départ de la dernière partie du défi : 470 km pour rallier Cernay-la-Ville à pied.
Bon courage à lui et encore un grand merci pour tous vos messages et encouragements.
Xavier

Me voilà arrivé à Lyon après deux villes et une escale à Reykjavík. Nous avons aperçu ce qui pourrait être une aurore boréale et de magnifiques couleurs sous le soleil 2h du matin. Pas beaucoup dormi. J ai abandonné Xavier à Paris il va retrouver le calme de l Aveyron. Moi j ai eu droit à un bel accueil avec ma famille et des amis à Lyon. Un petit plouf dans la piscine et un repas gargantuesque. Demain je vais remettre la machine en route vers 8h en espérant faire 2 marathons par jour. Les jambes sont lourdes et les bobos toujours là. Tout comme la volonté d aller au bout. A bientôt
Patrick

16h30:
Patrick a passé le marathon en début d’après-midi. Les jambes sont encore un peu lourdes (cela fait 3 semaines qu’elles n’ont pas été soumises à ce genre d’exercice), mais la forme et le moral sont là.
Laurent Brueyre a accompagné Patrick sur une trentaine de km ce matin
Pour ceux qui voudraient faire un bout de chemin avec lui, vous trouverez la trace du parcours ici : http://www.openrunner.com/index.php?id=7493794.
Le suivi de sa progression est ici : https://sw3.solustop.com/carto-eurasiamerica

20h30:
Départ à 8:00 de St-Maurice-de-Gourdans. Tranquillement, le temps de mettre en jambe. J’essaie progressivement de courir et je m’aperçois que cela passe, pas trop de difficultés de courir.
Donc, j’ai donc alterné « trottinage » et marche toute la matinée et au bout de 15 km, j’ai eu le plaisir de retrouver Laurent Brueyre qui venait de Valence pour m’accompagner sur une partie du parcours.
Nous avons couru ensemble pendant 30 km et nous avons pris le repas avec Isabelle qui nous suivait: ils avaient apporté le pique-nique et ça a été un grand plaisir de partager ce repas.
Ils m’ont quitté à peu près au marathon et là le temps a commencé à se gâter. De plus j’avais eu la chance de laisser mon sac dans leur voiture et lorsque je l’ai repris, c’est devenu beaucoup plus difficile. J’avais certainement un peu trop couru pour commencer…
Ensuite, j’ai eu un orage juste à l’entrée de St-Etienne-de-Chalaronne où j’ai trouvé un abribus. Comme cela tombait vraiment fort, je me suis allongé et endormi au moins une heure…
Lorsque je suis reparti, j’ai eu beaucoup de mal car les muscles qui avaient travaillé pour le course s’étaient réveillés et j’étais à 2 km/h. J’avais les jambes comme du béton. C’est très très difficile. Je pense que je vais mettre pas mal de temps. J’en bave, mais le moral est là.
J’ai fait quelques erreurs de parcours car à cette échelle, les cartes manquent parfois de précision. J’ai fait 50 km et je vais essayer d’avancer un peu dans la nuit. A bientôt.

 

4 réflexions au sujet de « 10/7/17 EURASIAMERICA J33 »

  1. Salut Bichot!!!
    Alors comme ça, tu as laissé ton bicycle à pédales?
    Bon, mine de rien, il faut persister, les muscles vont se réhabituer, c’est juste que toi et ta volonté vous vous adaptez beaucoup plus vite qu’eux…
    Courage Mr Patrick, de jour, comme de nuit, nous sommes très nombreux avec toi par la pensée.
    Je t’embrasse. Denis.

  2. bravo patrick ta maman peu etre fiere de toi et ta soeur aussi tu as du entendre parler de nous nous correspondons souvent avec elle nous avons passes de bons jours avec tes parents nous t embrassons c est formidable ce que tu as fait bon courage maguy jojo BURLAT

Les commentaires sont fermés.