5/7/17 EURASIAMERICA J28

Difficile la journée d’hier… je suis vidé. La fatigue prend le dessus. Je subis la moindre côte. Après 30 km, Xavier me prépare des œufs au plat pendant que je me repose. Malheureusement cela ne suffit pas. Je lui demande de me préparer des pâtes au prochain lieu de RDV. Quand j’arrive elles ne sont pas prêtes. Je craque un peu. Et lui explique comment je fonctionne. J’enfourche mon vélo et je pars. Il me rejoint une douzaine de km plus loin, les pâtes sont prêtes et chaudes. J’enfile le plat avec un litre de Pepsi. Requinqué, j’arrivé à aller au bout de mon étape. Il nous reste 400 km. Comme c’est la fête nationale, on décide de se faire un resto ou de manger au milieu de la fête dans un village voisin. C’est d’une grande tristesse Aucune animation. Tout est fermé. On aperçoit un piètre feu d’artifice. On ne pourra se faire qu’un Mac’do.
Aujourd’hui, il ne faisait pas trop chaud. J’ai eu droit à ma troisième crevaison. Xavier fait un gros travail en plus de l’assistance : il dissèque les cartes afin de trouver des détours pour éviter les autoroutes ou les routes à forte circulation. C’est un travail de fourmi. Il m’attend à chaque intersection pour me guider. En lui proposant de m’accompagner je savais que je pouvais compter sur lui. C’est une aide exceptionnelle. Nous avions décidé d’arriver aux portes de New-York car l’accès à vélo ne semble pas possible(ou compliqué). Ce soir, nous sommes à 150 km du but. Ils seront certainement très difficiles. Mais si tout se passe bien, nous pourrions arriver demain avec une journée d’avance. Je vous le dis encore une fois, sur le vélo je pense à tous vos messages et vous assure que ça m’aide à avancer.

5 réflexions au sujet de « 5/7/17 EURASIAMERICA J28 »

  1. Merci de nous faire rêver.
    J’en ai des fourmis dans les jambes!
    Les enfants sont bluffés! Nous sommes tous les 4 joyeux!
    Tu arrives à New York en vélo en étant parti de LA!! Forcément, ça impose le respect !!!
    Reposez vous, profitez de New York, allez dévorer un bon Hamburger chez 5 Napkin Burger, à l’angle de la 9th Ave et de la 5th street, New York.

    Des bises
    JM

  2. TROP FORT LE GARENNE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bon, je l’aurais parié mais quand même…inimaginable!!!!!
    BRAVO à tous les deux!!!
    Essayez de récupérer un peu, pansez les blessures morales et physiques, et aussi profitez de ces quelques moments libres à la distraction.
    Je suis super heureux pour vous deux. BRAVO encore!!!!
    Je vous embrasse. Très respectueusement Denis.

  3. Bravo! Quel exploit!
    Quelques heures d’avion qui passent si vite qu’on est étonné d’atterrir déjà. Puis encore quelques Km, un petit rien.
    Bises
    Evelyne

  4. Je ne sais pas si mon message pourra t’aider à avancer mais sache,que je parle tous les jours de tes exploits à mes collègues de Mantes la Jolie. Ils sont tous derrière toi, certains pensent que tu es fou, d’autres que tu es un extraterrestre. Je leur dis que tu es juste un homme normal qui fait des choses extraordinaires car tu as un mental à toute épreuve. Sache que tu forces l’admiration de tous et de moi en particulier.
    la bise
    Médéric

Les commentaires sont fermés.